Bien intégrer un congélateur dans sa cuisine

Sommaire

Un congélateur sert à conserver des aliments à froid constant pour une longue durée. Chaque année, il s’en vend 700 000 en France.

Choisir le bon congélateur, c’est s’intéresser à sa contenance, à son format, au type de froid utilisé. C’est aussi réfléchir à son emplacement, en tenant compte de la température de la pièce comme des normes de sécurité.

Les critères pour choisir son congélateur

Un congélateur est entièrement consacré aux aliments surgelés. Comme le réfrigérateur, il doit être adapté à la taille du foyer et au type d’utilisation qui en sera faite.

Modèles et contenance

Tous les modèles de congélateurs ne disposent pas des mêmes contenances. Le volume idéal, en fonction de l’espace de stockage nécessaire, est en moyenne de :

  • moins de 150 litres pour une personne seule ;
  • de 150 à 250 litres pour un couple ;
  • supérieur à 250 litres pour une famille de deux enfants et plus.

Lire l'article

On trouve sur le marché de nombreux modèles de congélateur afin de s’adapter à tous les besoins, mais aussi à tous les espaces. Le tableau ci-dessous récapitule vos options :

Type de congélateur

Capacité

Hauteur

Largeur

Profondeur

Premiers prix

Congélateur-armoire

60 à 450 l

85 à 176 cm

48 à 66 cm

52 à 62 cm

250 €

Congélateur top ou sous-plan

40 à 70 l

50 à 60 cm

environ 50 cm

45 à 60 cm

150 €

Congélateur encastrable

 

75 à 210 l

82 à 177 cm

environ 60 cm

environ 55 cm

450 €

Congélateur-coffre

100 à 600 l

85 à 92 cm

55 à 165 cm

59 à 66 cm

200 €

Lire l'article

Types de froid

Comme pour le réfrigérateur, plusieurs types de froid sont proposés :

  • Le froid statique : la chaleur est plus élevée dans la partie haute du congélateur que dans la partie basse. Le rangement doit être optimisé afin de tenir compte de ces écarts de température.
  • Le SmartFrost (congélateur armoire) / StopFrost (congélateur coffre) : un compromis entre le froid statique et le froid ventilé. Des conduites d’évaporations sont intégrées dans les parois afin de ralentir la formation du givre.
  • Le froid ventilé ou « No Frost » : une turbine fait circuler l’air, afin d’éliminer le trop-plein d’humidité. La formation de givre est ainsi fortement diminuée, voire quasi inexistante, ce qui diminue d’autant la consommation électrique.

Lire l'article

Classes énergétique et climatique

Les étiquettes énergétiques continuent d’afficher des classes allant de A à D. Des indications supplémentaires améliorent la qualification de l’appareil. Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les réfrigérateurs et les congélateurs de classe A+++ consomment 70 % d’électricité en moins que ceux classés A.

La classe climatique indique les températures ambiantes dans lesquelles l’appareil fonctionne correctement. Il en existe cinq :

  • SN : classe tempérée élargie, de 10 à 32 °C ;
  • N : classe tempérée, de 16 à 32 °C ;
  • SN-ST : classe tempérée subtropicalisée, de 10 à 38 °C ;
  • ST : classe subtropicale, de 18 à 38 °C ;
  • T : classe tropicale, de 18 à 43 °C.

Bien installer son congélateur

Pour réduire la consommation d'énergie de votre congélateur, vous pouvez respecter certaines règles concernant son emplacement. Il n'en fonctionnera que d'autant mieux : 

  • L’installer dans une pièce qui correspond à sa classe climatique : on ne posera pas le même congélateur dans un garage que dans une cuisine ;
  • Le placer dans une pièce sèche et aérée ;
  • Le positionner à distance des sources de chaleur (four, radiateur…), qui interféreraient avec la production de froid ;
  • Le placer sur un sol stable ou, s’il n’est pas parfaitement horizontal, ajuster la hauteur des pieds de l’appareil.
  • Conserver un espace de ventilation de 5 cm tout autour de l’appareil (au sol, sur les côtés, à l’arrière et au sommet).
  • Le brancher uniquement sur une prise reliée à la terre.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider